Naalo Feunuage, brigande et chasseuse de trésors.

Envie de parler de vos aventures sur Azeroth, de consigner vos récentes découvertes essclusives, de vous montrer sous tous les angles ? Venez raconter vos aventures ici !
14 messages
  • 1
  • Vous êtes à la page 2
Avatar de l’utilisateur
Ironail
Le déboussolé
Messages : 3640
Inscription : mar. 15 déc. 2009, 00:00

Re: Naalo Feunuage, brigande et chasseuse de trésors.

Oui, j'avais espéré que personne ne remarquasse.

Groupie n°1 d'Eléïs.
Avatar de l’utilisateur
Ironail
Le déboussolé
Messages : 3640
Inscription : mar. 15 déc. 2009, 00:00

Re: Naalo Feunuage, brigande et chasseuse de trésors.

Chapître Quatrième: Les Pétales Cramoisis [partie 1]

« Mais si j’te dis. On marche dans la bonne direction depuis des jours. C’est toi qui n’sais pas te repérer. Regarde, les cônes de glace à la Gilnéene, là. Ils sont sur ma carte. »

Gamhéa referma sa carte, poussant un soupir rocailleux dans sa gorge rêche. Naalo demeurait sceptique. Cela faisait trois jours qu’ils marchaient dans cette terre fracturée, torturée, à la teinte pourpre. On racontait que le sang vieilli de centaines de milliers de dragons-rouges venus mourir ici avait déteint sur le sol. Gamhéa, bien entendu, avait voulu goûter la terre sèche et avait conclu que c’était bien le cas, du moins sur l’endroit où ils se trouvaient à ce moment. Naalo regarda en direction desdites montagnes, et constata en effet qu’elles étaient sculptées en spirales ascendantes.

Image

Même si Gamhéa avait raison, cela n’était guère une bonne nouvelle. Ils étaient encore plus loin du Sanctuaire qu’ils ne le pensaient. Elle leva les yeux pour contempler les nuages roses du matin. Tous soufflaient et s’étiraient en direction de quelque chose, vers l’est. Ou plutôt, tous flottaient dans la même direction: l’immense arbre aux feuilles rouges qui se dressait au centre de l’endroit le plus sacré pour les dragons rouges d’Azeroth.

Image

Elle remonta en selle sur son talbuk, lui caressant la crinière de manière absente, la tête toujours un peu dans les étoiles. De son côté, Gamhéa démarrait sa bruyante motobécane, envoyant un nuage de fumée grise striée de rose dans l’air rougeoyant. Son jerricane de pétrole gobelin était à moitié vide. Quant au talbuk, il vivait entièrement des noix et herbes séchées énergétiques que Naalo lui donnait à manger… la végétation ici se résumait à quelques mousses hardies poussant à flanc de montagne, dans l’ombre éternelle des versants nord. Ils se remirent en marche, longeant un étroit précipice qui saillait de la montagne. C’était un chemin dangereux, mais les pneus anti-dérapage de la moto fonctionnaient bien, et le talbuk quant à lui avait passé le plus clair de son enfance sur des pentes aussi raides que celle-ci.

Image

Image

Ils arrivèrent à un bord du monde plus vite qu’ils ne le crurent, et furent contraints de rebrousser chemin. Ici, une magie arrêtait le terrain net, révélant l’immensité du ciel qui les entourait, aussi bien en bas qu’en haut. Une moitié de cratère remplie de mousses rampantes; des terrains accidentés et fracassés… la terre ici avait souffert, et Naalo ne put s’empêcher de constater avec surprise qu’il n’y avait pas de lave qui en surgissait des entrailles. Gamhéa avait trouvé un chemin pour avancer sans tomber dans la faille, alors qu’elle rêvassait derrière.

Image

Image

Elle le rejoignit, puis s’arrêta à ses côtés pour contempler, bouche bée, le spectacle qui s’offrait devant eux. Une plaine d’herbe bleutée, ondée de rosée matinale, s’étirait presque à perte de vue, avant de redevenir montages au loin.

« On y est, tu crois ? » demanda la Taurène.

« Non. Il manque l’arbre et les dragons, cocotte, » répondit le Réprouvé, sardonique.

Image

Ils se décidèrent d’y descendre en parachute, dans l’espoir de trouver de l’eau et de la nourriture pour le talbuk. Naalo et Gamhéa sortirent leurs parapentes de leurs sacs, les arrangèrent comme il fallait, puis vérifièrent chacun les nœuds de l’autre. Satisfait, ils prirent de l’élan. Naalo murmura quelques mots en prière, et une forte brise s’éleva derrière eux. Son souffle se raccourcit. Chaque battement du cœur sonnait comme un coup dans ses tempes. Ils échangèrent un dernier regard, puis s’élancèrent dans le vide au terme de trois pas calculés.

Image

Une fois atterris, ils s’affairèrent à replier et ranger les toiles de soie (certes un peu rafistolées et abimées, mais toujours très solides et respectables). Gamhéa jeta un coup d’œil aux alentours.

« Ton talbuk saura nous r’joindre? »

« Oui. Il trouvera un chemin qu’il peut négocier tout seul, sans moi sur son dos. »

« Il se fait tard. On devrait trouver un endroit pour pioncer. »

« D’accord. »

En effet, le ciel s’assombrissait, toujours en gardant cette lueur rose surnaturelle dans l’est, qui bientôt serait la seule source de lumière dans le ciel. Ils grimpèrent dans la motobécane dépliable de Gamhéa (une vraie merveille de l’ingénierie) et se mirent en route vers un endroit où il pourrait y avoir de quoi s’abriter. Naalo, perdue dans ses pensées, sursauta quand un pétale rouge cramoisi virevolta dans son museau. Elle le choppa au vol avant que l’air de la moto ne la souffla plus loin, et le contempla.

Image

Image

Ne trouvant pas d’endroit abrité, ils se couchèrent près d’un carré de mousse verdâtre, et la nuit s’avéra plus longue et silencieuse que toutes les autres. L’absence de bruit aux alentours rendait chacun des leurs aussi sonores qu’un coup de fusil. Au final, pendant son tour de garde, Naalo alluma un feu avec des mousses, pour que le crépitement couvre le son de respiration sifflante du réprouvé. Ce n’était pas très malin, d’allumer un peu comme ça sur une plaine, mais Naalo était persuadée qu’il n’y avait pas d’âme qui vive à des centaines de lieues aux alentours.
Elle regarda le pétale rouge, et remarque qu’il avait chauffé. Prise d’une inspiration, elle le plaça dans les braises du feu de mousses. Un léger grésillement se fit entendre, et des lettres en draconique apparurent sur la fine membrane de la feuille. Naalo, éberluée, se précipita sur son sac pour en extraire un calepin en velum et un charbon de dessin, sur lequel elle s’empressa de recopier les symboles ardents. Au bout d’un moment, la feuille se consuma, et le feu s’éteignit avec un éclair rose. Dans la soudaine obscurité, Naalo fut prise d’une fatigue soudaine, et s’endormit.

Image

Au petit matin, Gamhéa secoue la taurène de son sommeil.

« C’est toi qui a fait un feu? Imbécile. »

Naalo lui raconta ce qu’il s’était passé et lui montra ses copies des lettres de draconique. Aucun des deux ne savait le lire. Ils reprirent leur route, et rencontrèrent le talbuk de Naalo en train de paître quelques herbes bleues cinq minutes plus tard.

Ils franchirent le col de Namhéa, nommé ainsi car ils n’avaient rien d’autre à faire. Naalo sentit un légère brise, qui n’était pas de sa création, lui caresser la crinière, et elle poussa le talbuk le long d’un crète, pour découvrir un petit dragonneau rouge qui s'enfuit vers les frondaisons rouges des arbres en contrebas, surprit et dérangé par les deux voyageurs.

Image

Ils y étaient parvenus. Naalo se doutait que la brûlure du pétale avait joué un rôle dans leur découverte rapide du sanctuaire. Ici, la magie crépitait à même le sol, et il se pouvait très bien qu’ils aient erré des semaines dans ce labyrinthe de monts et de vallées, sans jamais trouver d’issue. Arrêtés au sommet du grand pic qui surplombait le sanctuaire, ils savourèrent leur victoire sur la montagne. Maintenant, il fallait trouver un dragon qui pourrait leur dire où trouver les 6 fragments, et pourquoi on les avait choisi pour cette tâche...

Image



[Suite prochainement]

Groupie n°1 d'Eléïs.
Avatar de l’utilisateur
Gamh
Licorne des étoiles immémoriales
Messages : 1050
Inscription : jeu. 30 sept. 2010, 01:00

Re: Naalo Feunuage, brigande et chasseuse de trésors.

J'adore l'idée de partir nulle part pour chercher le coin d'où on vient. Nous, perdus ? Jamais !

Bah j'me suis régalé, génial comme CR j'aurais encore plus voté pour toi si t'avais présenté celui-là au concours.

Eleis has quit (Excess Flood)

Messages : 316
Inscription : mer. 19 mai 2010, 01:00

Re: Naalo Feunuage, brigande et chasseuse de trésors.

On attend la suite, as usual =)

Tic,tic,tic. That's the sound of your life running out...
14 messages
  • 1
  • Vous êtes à la page 2