[Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Ici, l'on discute d'essploration, mais aussi des dernières nouvelles d'Azeroth, d'Outreterre, de Draenor et de divers plans parallèles... Les essplorateurs de tous les royaumes sont ici, alors attention à votre standing !
Avatar de l’utilisateur
Sid
Le conteur
Messages : 4156
Inscription : dim. 13 sept. 2009, 01:00
Localisation : Affalé sur un canapé

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Bien que sa faim l'avait poussé dans cette auberge, ce ne fit pas une si bonne idée que ça d'y aller. Et de nouvelles questions s'insurgèrent dans ses pensées. "Quelle est la vérité sur le dénouement de la Bataille d'Hyjal ?". Eldalótë paya sa part et sortie repue de l'auberge. En sortant, elle sentit une présence près d'elle, ce qui l'a fit se retourné, et voir le nain la regardé caché derrière un tonneau.

- Elle m'a pas vu, murmura-t'il.
- Vous êtes ridicule, je n'y étais pour rien à ce qui s'est malheureusement passé, je ne me souviens plus, le Roi-Liche à succomber à l'emprise des Chevaliers de la Lame d'Ebène !
- Jamais entendu parler, maintenant, partez !
- Je suis désolé sur ce que j'aurais pu faire, mais je vous redit que je n'avais pas le contrôle de moi-même ! Regardez, je suis même pas armé !

Le nain commença à comprendre et sorti de sa cachette doucement.

- Ils avaient tous les yeux glacials, d'un bleu givrant, tous les vôtres, et pourtant, malgré le fait que vous les ayez ces yeux, vous ne m'effrayer guère. Enfin, il y en a un qui a eu peur, mon regretté frère qui s'est laissez mourir par la peur.
- C'était...votre frère ? Je...
- Il était idiot, mais la ou il est à présent, il va pas se gêner plus que ça pour boire plus qu'il en a jamais eu envie.
- Aidez-moi, je cherche mon passé, le dénouement de la Bataille du Mont Hyjal.
- ...
- Je vous en prie !
- Votre mort à fait du bruit même pendant la bataille. J'étais là, j'étais un simple soldat dans les rangs nains. Venez, j'ai quelque chose à vous montrer.

Le nain emmena Eldalótë dans une petite maison qui s'enfonce dans le sol. Il était évident qu'il s'agissait dudit nain. Elle toucha le plafond et du s'assoir sur un confortable fauteuil que le nain lui a indiqué l'autorisation de s'y installer. Il alla alors au bout de la pièce et ramena quelque chose enveloppé dans un morceau de tissu.
Puis le nain retira le tissu, et dessous ce cachait...
- Un vase ! s'exclama Eldalótë

Un vase identique à celui qu'il y avait dans le village troll. Et Eldalótë s'empressa de le toucher.

"Le bruit était assourdissant, il y avait des explosions de partout, des entrechocs d'épées et boucliers.
- JE SUUIIS VOOTRE FIN !
Ce cri résonna partout, mais n'empêcha pas la bataille de continuer.
Eldalótë était là, en fantôme en train d'observer le passé, et se chercha...puis elle trouva les rangs des elfes, en train de vaciller face à une horde de démons. Elle trouva également Myrande Turmevent, et plus loin, son propre corps à terre, sans sang ni blessure, un corps inerte, il n'y avait rien autour, la bataille se passait plus loin, et son corps était là, abandonné. Et une voix résonna en elle :
- Abandonne tout espoir, ton passé est ta fin, plus aucun avenir, tu ne peux que souffrir lentement, éternellement et en silence...les tourments, les agonies, tout te reviendra le moment venu, mais je veux que tu SOUUUFFRES !"

Cette voix était masculine et démoniaque, une voix reconnaissable même après avoir été esclave du Roi-Liche, une voix comme nul autre ne peut avoir, la voix du démon Sargeras.

xd

Iconstancei
Messages : 6
Inscription : ven. 23 oct. 2009, 01:00

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Eldalótë revint brusquement à la réalité et fut projetée au sol. Elle atterit étourdie sur le dos, le vase entre ses mains était brisé. Il lui faudrait chercher ailleurs pour connaitre le dénouement de la bataille du mont Hyjal, ce récipient-ci ne pouvant plus lui en apprendre davantage.
Elle se redressa sur les coudes, un peu sonnée. Le nain était face à elle et la regardait, impassible.
"J'ai vu...
- Peu m'importe ce que tu as vu, Naraya. Tu as obtenu ce pour quoi tu étais venu.
Eldalótë nota que le nain avait complètement changé d'attitude. Savait-il quelque chose qu'elle ignorait ?
- Je n'étais pas venu pour ça. Ne m'appelez plus Naraya, répondit l'elfe.
- Très bien, Eldalótë. Si tu veux en apprendre plus sur ton passé, cherche un autre oracle.
- Est-ce parce que j'ai brisé votre vase que vous êtes si aigri ?
- Je crois que tu as déjà été en présence de l'un de ces objets, à ton prochain sommeil il se reconstituera. Mais toi, tu ne pourras plus rien voir dedans. Il restera désormais un vase ordinaire à ton contact. A toi de voir si tu veux en chercher d'autres pour en savoir plus, mais j'avais cru comprendre que tu n'en avais pas le courage et que tu préférais te réfugier dans un monde imaginaire... Comment était-ce déjà... "Le rêve d'Emeraude", pour fuir comme ceux de ton espèce ?
- Je ne fuis pas !
- Ah bon ? Et que fais-tu alors ?
- ...
- C'est bien ce que je pensais. Pars maintenant, je n'ai plus rien à t'apprendre, elfe.
Eldalótë ne se gêna pas pour sortir en claquant la porte. Elle leva la tête et ferma les yeux, se clamant à la lueur d'un rayon de soleil qui innondait son visage d'une douce chaleur.
Le troll m'étais plus sympathique... Songea-t-elle.
Elle s'éloigna à grandes enjambées de la maison de pierre.
Quand elle fut assez loin, le nain passa la tête par l'entrebaillure de la porte.
- Reviens, Berith.
Le premier nain qu'avait croisé Eldalótë revint vers son "frère". Ses membres n'étaient plus séparés de son corps.
- Le maître sera fier de nous. L'Elue restera en ce monde et accomplira son destin.
Le nain fit quelques pas.
- J'ai également constaté que tu éclatais de mieux en mieux. C'est bien. Ton "écartellement" était très crédible. Viens maintenant.
La goule à l'apparence naine émis quelques sons gutturaux, semblables à quelques gloussements de plaisir, puis avança derrière son maître en trainant les bras. Ils suivirent tout deux les traces d'Eldalótë.

Si mes calculs venaient à s'avérer exacts... Non, plus à droite.
Avatar de l’utilisateur
Adurnha
Messages : 971
Inscription : sam. 10 oct. 2009, 01:00

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Les paroles du nain avait très vexée Eldalótë. Elle marchait lentement sur le chemin. Elle l'avait décidée : elle ne fuirai pas au Reve d'Emeraude. Elle ne rejoindrai pas Halfurion Murlorage.
-Un autre Oracle... Il m'a dit de trouver un autre Oracle, se dit-elle.
Elle entendit soudain un bruit de pats.
-Qui est là ? cria-t-elle.
-Ce n'est que moi, répondit l'Oracle Nain.
-Pourquoi m'avez vous suivie ? demanda-t-elle.
-Car...
-CHUT ! le coupa-t-elle.
-Qui a-t-il ? chuchota le nain.
-J'entends un bruit dans le buisson.
-Ce n'est que mon frère ! Il m'a accompagné. Il s'appelle Berith.
-Bonsoir, dit le frère.
-Votre frère ? N'était-t-il pas mort ?...
Berith commença a se replier sur lui-même, des griffes sortait des ces mas, son visage de déforma, sa chaire tomba.
-Non ! Arrette ! cria l'Oracle nain.
Mais Berith continua sa transformation. Il était redevenu une goule.
-Faiiiiiiiim... Éluuuuuu... Roi Licheeeeee... Devooooooooir..., dit-il.
Eldalótë compris soudain : ce n'était pas des nains, mais des goules, envoyés du Roi Liche pour la capturer. Elle sortit ces sabres, identiques. Ils avaient une lame fine mais plus dure que touts les métaux, un dragon bleu ornait le manche de l'épée, avec, enchâssé dans leur gueule, une perle rouge.
-Nous devoooooons... Te rameneeeeeer... Vivannnnnnnnte...
L'Oracle entama a son tour sa transformation. Eldalótë commença a le charger, quand soudain, un grand bruit venant de derrière la fit se retourner
-L'ÉLUUUUUUUUU... DEVOIR.... ROI LICHEEEEE..., hurlaient des miliers de goules.
Derrière cette armée, l'homme qu'on ne pouvait oublié était la, l'homme qui lui avait afligé milles tortures... Le Roi Liche...
Eldalótë fonça, tranchant la tête de l'Oracle nain avant qu'il ne finisse sa transformation, et planta son autre sabre dans le ventre de Bakrea.
Les goules continuaient a avancée, quand, au loin, elle vit arrivés ce a quoi elle ne se serait jamais attendu : des Dragons Rouge, et un troll. Un troll qu'elle ne peut pas oublier.
-L'Oracle ! se réjouit-t-elle.
Prenant l'armée d'Arthas de revers, les Dragons firent un carnage. Eldalótë fonça dans la bataille, une envie de vengeance dans le cœur. Elle avança droit vers le Roi Liche, ses sabres en mains, tuant toutes les goules sur son passage. Quand elle arriva vers le Maitre du Fléau, celui-ci lui dit :
-Abandonne Naraya, tu n'as aucune chance face a moi...
Il murmura une incantation, et son ami le troll mourru.
-Noooooon ! Vous paierez pour cela ! cria-t-elle pleine de rage.
-Naraya, viens avec moi et ceci cessera.
-Je ne suis pas Naraya ! Je suis Eldalótë !
Il murmura une autre incantation, et une douzaine de Dragons mourrurent.
Folle de rage, elle fonça, les sabres en direction de son cœur. Arthas dévia le coup d'un coup d'epee. Au contact de Deuillegivre, les perles sertient a ses sabres s'allumerent, et un torrent de flamme ravagea toutes les goules autour du Roi Liche.
-Alors c'est toi qui détient ces sabres... Les seuls a pouvoir resister a mon épée, avec une autre lame bien sur, Porte-Cendre, mais elle a disparu depuis longtemps... dit-il avec un rire inhumain.
-Je vous tueraient, s'exclama-t-elle en fonçant sur lui.
-Meurs...
Il allait lui assener un coup dont personne n'aurait pu survire, mais Alexstraza, reine des Dragons rouge, attrapa Eldatólë dans son aile et partit très loin...

Dernière édition par feangren le Mer 20 Juil - 9:31, édité 1 fois
Avatar de l’utilisateur
Adurnha
Messages : 971
Inscription : sam. 10 oct. 2009, 01:00

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Eldatólë voulait retourner au combat pour venger son ami le troll.
-Lachez-moi ! Reposez-moi sur le sol ! Je veux me battre ! cria-t-elle.
-Chuuuut... Dors jeune Eldatólë, ton avenir va être une tache difficile et longue... lui dit Alexstraza.

Eldatólë s'endormit, pendant le reste du voyage. Quand elle de réveilla, elle était seul dans une chambre, mais entendait a côté le conseil des Aspects discuter entre eux.

-Il faut tout lui dire, dit une voix rauque.
-Non, si nous lui disont, elle accomplira son destin, répondit la voix cristaline de la Lieuse-de-Vie.
-Mais elle doit la trouver et lui donner ! s'exclama une autre voix, plus aiguë.
-Oui, mais nous ne lui diront pas le reste, renchérit une nouvelle voix.
-Vous avez raison, Sire Kord, aquiessa la Reine des Dragons.
-Non, je ne suis pas d'accord. Si nous ne lui disont rien, elle...
-Bonjour, dit Eldatólë.
-Bonjour, Elfe, la salua Alexstraza. Je te présente le Conseil des Aspects. Sire Darowh, Dragons bleu. Sire Tresi, Dragons vert. Sire Kord, Dragons noir. Sire Drety, Dragons de bronze. Et moi même, Reine des Dragons, Dragons rouge.
-Bonjour a tous. Vous parliez de moi n'est-ce pas ? quetionna Eldatólë.
-C'est exactement ça, répondit Kord.
-Je veux tout savoir. Ne me cachez rien, s'exclama-t-elle avec fermettée. Que dois-je trouver ? A qui dois-je la donner ? Quel est mon destin ?

Dernière édition par feangren le Mer 20 Juil - 9:31, édité 1 fois
Avatar de l’utilisateur
Adurnha
Messages : 971
Inscription : sam. 10 oct. 2009, 01:00

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Alexstraza poussa un soupir.
-Nous ne pouvons rien te d...
-J'ai le droit de savoir ! s'écria Eldatòlë. On me dit tout le temps que je ne dois pas le savoir, mais maintenant, je VEUX savoir !
-Eldatòlë... dit Sire Kord dans un soupir.
-Nous devons lui dire, dit calmement Sire Tresi. Tu dois combattre et vaincre le Roi-Liche, tes sabres sont corrompus par la traitrise qu'il a fait a son peuple : c'était ses sabres, avant qu'il choisisse la voie du paladin, avant qu'il choisisse la voie du fléau...

Eldatòlë eu un regard de dégout pour ses sabres. Elle voulue les jeter, mais Tresi continua :

-Ne les abandonnes pas, quand Arthas t'a rescussité en son serviteur, il t'a donné ces sabres, et les a liés a toi. Si tu les perds, tu ne pourras plus bouger jusqu'à ce que tu les récupères, jusqu'à que quelqu'un te les redonnes... Arthas ne pensais pas qu'il serais possible de délier le sermen qu'il force a faire a touts ses serviteurs, mais tu l'as fais. Il t'a doté d'armes surpuissante. Seul tes sabres et une autre épée, Porte-Cendre, aussi connu sous le nom de Ashbringer, peuvent résister a Deuillegivre, la lame du Roi Liche. Pour combattre le Roi-Liche, il te faudra de l'entraînement, mais aussi de l'aide. C'est pour ça que tu dois retrouver Ashbringer, et la redonné a son porteur, qui avais l'ame attache a sa lame lui aussi. La dernière trace ou nous avons vu l'epee est quelque part en Kalimdor, dans une zone qui s'appelle... Hejol... Hujal... Hyjal. Voilà, Hyjal. L'Epee est sûrement toujours labas, mais le chemin sera dangereu.

-Attendez, vous voulez dire que je possède des sabres qui me font perdre mon âme si je les perds, que je dois retrouve une épée perdu depuis des miliers d'années, dans la zone la plus dangereuse d'Azeroth, pour la donner a un mec sans âme pour combattre l'homme... La chose... Le démon, le plus puissant ? Et que seul moi et un autre mec peuvent ne pas mourir face a lui ?! Je dois attendre la pleine lune et le tuer dans la lave sans armure peux être ? C'est du suicide ce que vous me demandez de faire !

-Surement, vos chance de réussite sont faibles, mais si vous attendez trop, vos sabres vont vous corrompre. Alors dépêchez, c'est votre seul possibilité.

Dernière édition par feangren le Mer 20 Juil - 9:31, édité 1 fois

Déton
Messages : 598
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 01:00
Localisation : Au cimetière.

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Eldatòlë partit du conseil en fulminant contre ceux qui y étaient. Elle partit en direction du Berceau de l'Hiver pour aller retrouver Ashbringer et en finir au plus vite de cette histoire. En arrivant au Berceau de l'Hiver elle se dirigea vers le Hyjal. En arrivant devant la porte qui reliait Hyjal au Berceau de l'Hiver elle se rendit conte qu'elle était fermé. Elle décida donc de passer par les montagnes. En arrivant dans Hyjal, elle remarqua la présence de fumé s'élevant dans l'air, comme si il y avais des dizaines de campements au loin. Elle s'approcha et vit que ces campements était remplis de goules, chevalier de la mort et autre abominations créé par le Roi-Liche. Elle se maudit interieurement : elle aurait du penser que le Roi-Liche l'empêcherai de venir prendre Ashbringer.
-Où peut-être caché Ashbringer ? Au fond du puit en dessous de l'arbre monde ? Au sommet d'Hyjal ? Sur l'Arbre monde ? se dit-elle
En voulant s'écarté des campements, elle se prit les pieds dans une branche, et tomba par terre en faisant un bruit s'entendant de loin. D'un coup, des centaines de goules se ruèrent vers elle. Elle couru pour s'enfuire le plus loin possible quand soudain, toute les goules s'arrêterent, et se regardèrent quelque chose juste devant Eldatòlë.
Elle se retourna lentement et vit.....
Avatar de l’utilisateur
Sid
Le conteur
Messages : 4156
Inscription : dim. 13 sept. 2009, 01:00
Localisation : Affalé sur un canapé

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

...une créature géante et démoniaque, Eldalótë ressentit de la profonde souffrance près de ce monstre, des souvenirs ressurgissait d'un coup, une cri froid et violent traversant tout le Mont Hyjal lors de la bataille légendaire qu'il s'y était produit...Archimonde était donc là, bien vivant posant son regard sur les goules qui s'était arrêter, et soudainement ces goules foncèrent droit sur le démon, ce dernier poussa un cri puissant résonnant dans le mont et des flammes apparaissaient sur son corps, et se mit à marcher lentement vers les goules, il brandit ses deux mains vers l'armée qui se jetait sur lui et brûla les immondes morts-vivants. Eldalótë observa la scène, figée, toutes ces goules brûler et qui criaient d'une voix étrange. Puis de nouveau, la puissance vocale d'Archimonde retentit, ce qui fit sursauter l'elfe : "Maudites créatures ! Pourrissez dans le NEANT !!!" Le démon flamboyait encore, et dégageait d'une énergie monstrueusement incommensurables, il joint ses mains et les dirigea vers les goules qui courait encore vers lui, une sorte de vagues lumineuse et démoniaque s'est précipité sur les créatures du Fléau qui les carbonisa littéralement. Malgré tout, il en restait encore, des goules encore des goules, et Archimonde concentra de nouveau sa magie sur le Fléau en criant : "NAARAAAYAAAAA !!!...AAAASHBRRIIINGER !!!". Eldalótë reconnu son nom de chevalier de la mort, et arriva a se redresser, en se demandant comment ce démon connaissait le nom que lui avait donné Arthas. L'elfe regarda de nouveau Archimonde se battre avec les goules, et un nouveau cri fit son apparition, plus terrible encore que celui d'Archimonde, il s'agissait du cri de son maître Sargeras, Eldalótë prit peur en entendant ces paroles :"...

xd

Déton
Messages : 598
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 01:00
Localisation : Au cimetière.

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

... :"Prend la fille ! Elle n'est qu'un vulgaire pion sur mon plan, tue la TOUT DE SUITE !"
Eldatòlë comprit qu'elle devait être plus qu'un simple pion pour que Sargeras veuille qu'Archimonde la tue tout de suite. Elle esseya donc de s'enfuire, vu qu'Archimonde se battait contre les goules, elle avait au moins 1 chance sur mille qu'elle s'échape. Mais Archimonde ayant pulvérisé la dernière goule, se tourna vert Eldatòlë et la saisit par le cou et, voulant l'écrasé contre le sol, remarqua que les flammes qui l'entourais n'atteignait pas Eldatòlë et que, en présence des ces flammes, elle reprenait de la force et ses blessurs se refermaient. Archimonde la projetta sur le sol, mais Eldatòlë ne sentit rien, elle était comme en transe. D'un coup, Archimonde fut réduit et se retrouva a la taille d'un lapin, derrière lui se tenait....
Avatar de l’utilisateur
Sid
Le conteur
Messages : 4156
Inscription : dim. 13 sept. 2009, 01:00
Localisation : Affalé sur un canapé

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

...un homme, habillé en mage, son visage légèrement caché par une capuche noire en tissu avec des yeux flamboyait d'un rouge sang, une robe également noir avec des traits fin rouge sombre, une cape noir également, aucun gants, ce dernier s'avança lentement vers Archimonde métamorphosé.
"- Aucun mal, ni Fléau ni Démon, mourrez..."
Ce fut le peu de parole qu'entendit Eldalótë du mage qui regardait sa victime, sa voix était grave et très calme, il n'avait pas l'air terrifié ni ne montrait un petit signe de déstabilisation. Le mage s'arrêta dans son avancé, et brandit le creux de sa main vers le ciel, et soudainement, une magie étrange se jetait dans cette main, une magie sombre, silencieuse et puissante, tout ce qu'on pouvait tirer de la description de cette magie, c'est une lumière noire, étrange...Cette sombre lumière sortait du sol comme si il n'y avait aucun obstacle, il y avait tant de lumière autour du mage qu'il n'était plus visible. Eldalótë perçut un cri, elle reconnu la voix du mage, bien humaine, puissante mais triste. Il criait ce qu'Eldalótë prit pour une incantation :
" - Chost overat ! Triss kanem shaultar !"
L'elfe n'y trouva aucun sens, et ne chercha pas plus de décrypter ces mots, cependant, le mage les répéta encroe et encore, jusqu'à une nouvelle incantation, mais d'une langue compréhensible :
" - Ténèbres purificatrices ! Je t'invoque au nom des Sangs-Noirs ! Corruptions, tourments et terreurs, déchainez-vous !"
Cette fois, la magie ne se fit pas attendre, Eldalótë ne voyait plus devant le mage à cause de cette fameuse magie, mais la lumière se dirigea brusquement vers Archimonde qui apparaissait lentement à sa taille originel. Les cris du démon retentissait, il souffrait.
" - Maudits ! Naraya ! Fuis la FUURRIIIE!!! AAAAAAAAAAHHH !"
La terre tremblait, l'elfe avait peur, les paroles d'Archimonde l'inquiétait, ainsi que ses cris, les ténèbres le consumèrent, rapidement, de la pure colère se déchainait sur le démon. Une aura commençait à apparaître autour du géant, une aura noire et menaçante, puis cette aura explosa et se propagea telle une onde. Eldalótë entendit soudainement un brusque silence, Archimonde ne criait plus, Archimonde, le grand démon, lieutenant de Sargeras, fut terrassé par un unique et mystérieux mage...Et ce dernier, s'écroula à terre.
Hyjal avait à présent retrouvé sa splendeur, son calme, sa paix. Eldalótë observa attentivement le mage un instant, puis baissa les yeux en se rappelant des dernières paroles d'Archimonde. Fuir une furie ? Qui était maudits ? Archimonde voulait en réalité sauver Eldalótë, c'est tout ce que tira l'elfe comme conclusion.
Cette bataille l'avait abasourdie, puis quelque chose la ramena à la réalité, ce qui la fit se lever précipitamment, puisqu'elle était de nouveau à terre lors de la bataille. Sargeras était toujours là...
" - Venez avec moi Eldalótë..."
Elle sursauta aux paroles du mage, il connaissait son nom. Celui-ci se retourna, et enleva sa capuche, il avait toujours ces yeux rouges, des cheveux noirs demi-longs, un visage simple d'humain, mais sans expression, il avait une cicatrice sur sa joue droite, elle était maintenant visible sans la capuche.
" - Vous vous demandez qui je suis...Je me nomme Ark, le dernier Sang-Noir. Oui vous vous demandez aussi ce qu'était les Sang-Noir...C'était les gardiens d'Azeroth, agissant rarement, nous étions des mages purifier par le sang noir du créateur. A vrai dire, si je suis le dernier, c'est que je suis, ou j'étais le Créateur...
- Je...je n'ai jamais entendu parler de vous, bafouilla l'elfe.
- Non en effet. Personne...ou presque...connaît l'existence des Sangs-Noirs.
- Vous étiez le Créateur, le plus puissant des Sangs-Noirs...
- Oui, mes créations furent éradiquées pourtant, les Titans n'en ont pas voulu...
- Mais vous ?
- Moi, je leur résiste encore, je ne suis pourtant ni un Titan ni un Dieu, mais les véritables Titans cherchent à m'exterminer, en vain, depuis si longtemps...Ils ont même osé me donner un surnom : La Furie" ...

xd
Avatar de l’utilisateur
Adurnha
Messages : 971
Inscription : sam. 10 oct. 2009, 01:00

Re: [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

-Ah aussi, merci, dit Eldalótë.
-Mmmh ? Merci pour ? dit le Sang-Noir, distrait.
-Pour m'avoir sauvée.
Il eut un petit rire.
-Personne ne te sauve Naraya...
-Eldalótë, repondit-t-elle sèchement.
-Excuse moi. Personne ne te sauve Eldalótë, personne ne veux te tuer. Enfin, pas d'un coup d'Epee du moins.
-Que voulez-v...
-Qu'est-ce que cela ? l'interompit le magicien, en regardant les sabres d'Eldalótë.
-Ca ? Ce sont me sabres, pourquoi ?
-Non, les perles. Ont-elles déjà "attaqué" ?
-Oui, a un moment, au contact de l'Épée d'Arthas.
-C'est donc elle... murmura-t-il doucement.
-Pardon ?
-Rien, rien...
-Bon, que vouliez-vous dire par "personne ne te sauve, personne ne veux te tuer." ?
-C'est que, personne ne veux te tuer pour plusieurs raison : Le Roi-Liche te veux en vie pour anéantir Sargeras, Sargeras te veux en vie pour anéantir le Roi Liche, les races Alliées te veulent pour anéantir le Roi Liche, mais ces deux ennemis veulent aussi anéantir les races Alliés. Et les Sang Noir. Certains veulent te tuer, d'autres te corrompre, et d'autres te trahir...
-Et vous ? Pourquoi avez-vous besoin de moi ?
-Pour... Et que faisiez-vous a Hyjal ?
-Je cherche la Lame perdu. Mais vous n'avez pas répondu a ma question.
-Je n'ai pas besoin de toi.
-Ah.

Pendant la nuit, le magicien murmura, sans qu'Eldalótë entende :
-C'est elle... Elle seule peut faire revivre les Sangs Noirs, c'est elle... Quand elle aura retrouver la Lame Perdu et Maudite, nous irons voir Arthas...

Dernière édition par feangren le Mer 20 Juil - 9:31, édité 1 fois
30 messages