Nouveau départ.

Envie de parler de vos aventures sur Azeroth, de consigner vos récentes découvertes essclusives, de vous montrer sous tous les angles ? Venez raconter vos aventures ici !
Avatar de l’utilisateur
Zhao
Parleur
Messages : 3616
Inscription : jeu. 27 août 2009, 01:00
Localisation : Tout en haut de ma colline

Nouveau départ.

Alors, la chaleur étouffante.
Alors, l'air moite.
Les regards noyés dans l'absence de discussion qui régnait ce soir là.
Dans un coin, un elfe. Fatigué, aux mains calleuses, et la mine harassée par les soleils de toutes les terres. Sa parure de cuir sombre ne brillait plus depuis longtemps ; son regard d'ambre restait vif. Il scrutait la salle.



______________________________________________




Des années auparavant, alors impliqué dans les guerres et la politique des continents d'Azeroth, il venait déjà souvent s'assoir dans l'ombre des poutres massives et rassurantes de cette pièce. Il observait alors avec attention - certaines fois avec envie et d'autres avec amusement - les habitants du manoir Von Mortekaï. Il ne parlait pas. Quand il venait, c'était pour se reposer. Il était déjà fatigué. Se reposer. Lui, le dernier membre de la lame voilée. Lui, le diplomate en guerre contre la légion qui gangrénait sa terre natale. Lui, le combattant discret dont on dit que seul son chant égale sa maitrise des armes. Mais il ne voulait plus chanter, il ne voulait plus se battre.
Les évènements se déchainèrent : des amis meurent, des ennemis naissent. Le sombre portail s'ouvre, et un monde brisé s'ouvre sous nos pas. Euphorie - puis douleurs, batailles et tristesses.
Alors, plus tard.
Alors, le manoir sombre.
La guerre. La chaleur. L'opression d'une terre hostile. Le cœur n'y est plus. Les farouches occupants de ces lieux, cartographes, aventuriers, archéologues, inventeurs, alcooliques et autres bardes ne sont plus de la partie. L'état du monde les a attiré vers d'autres occupations.
Ô manoir silencieux, la nature te guette et bientôt reprendra ce qui était sienne : la terre de tes fondations.
L'elfe venait toujours dans le salon ombragé autrefois rougeoyant d'agitation. Les rares passants semblaient ailleurs.
Alors, l'elfe essaie de rappeler au manoir ses anciens occupants.
Alors, l'elfe se fit connaitre de ses membres.
Mais encore, de nouvelles terres attiraient de nouvelles guerres. Mais encore, de nouvelles guerres attiraient de nouvelles terres. Et les fiers aventuriers de ces mondes s'en allèrent tous.
— Confrères ! À la conquête d'un continent glacé ! À la défense de nos chaudes contrées ! —
Et le manoir croula sous l'absence d'habitants.
L'elfe était désormais à l'autre bout de la carte ; dépasser encore une fois ses limites. Quand il revint, point de rires mêmes épars, point de discussion fût-elle à voix cassée. Le cœur serré, il s'assit devant l'entrée, et attendit.
Alors, la renaissance.
Alors, la renommée du solitaire.
C'était fait. Le manoir était retapé de fond en comble. L'elfe y avait mis son cœur, et ses espoirs. Il avait retrouvé un ancien, resté à errer des les jardins entourant l'antique bâtisse. Il le nomma concierge des lieux. Il invita les cartographes, aventuriers, archéologues, inventeurs, alcooliques et autres bardes dans leur nouvelle demeure.
Rires, cris, et autres mystères envahirent alors les tables. L'alcool et le café coulaient à flot, ainsi que le thé, même si l'elfe fermait les yeux sur cette pratique déviante. Les réussites et les essais infructueux alimentèrent les discussions. Enfin, l'amitié. Une amitié inespérée, inégale, et lumineuse.

Mais des rires, des paroles, des chants, il en avait trop vu. Son cœur était et restait solitaire.
Mais il était usé par les vents des hautes cimes.
Alors, la fin.
L'elfe ne sortait plus. Restait attablé en silence. Un silence chaleureux, mais ferme. Car il était temps, depuis déjà trop longtemps. Il le savait mais ne pouvait s'y résoudre. Pour un cœur solitaire, renoncer aux mains tendues est moins facile qu'on ne le pense généralement. Des yeux souvent se tournaient vers sa mine soucieuse, mais sans réponse aucune. Tout le monde savait. Car il était temps, depuis déjà trop longtemps.



______________________________________________



Alors, la chaleur étouffante.
Alors, l'air moite.
Les regards noyés dans l'absence de discussion qui régnait ce soir là.
Dans un coin, un elfe. Fatigué, aux mains calleuses, et la mine harassée par les soleils de toutes les terres. Sa parure de cuir sombre ne brillait plus depuis longtemps ; son regard d'ambre restait vif. Il scrutait la salle.
Il toussa faiblement, et se leva. Lentement. Raclât sa gorge. Regard déplacé vers les yeux de chacun s'étant retourné, le sourcil levé interrogateur, la chope suspendue.
D'une voix craquelée : "Je dois partir, vous le savez, n'est-ce pas ?". Pas de réponse audible, mais sentiments partagés.

L'elfe marchât, doucement, se dirigeant vers la grande porte mais s'arrêtât près d'elle. Planta l'ambre de ses yeux dans ceux d'un nain passablement éméché. Hésita, puis lui posa la main sur l'épaule.

"Saouline Yselkïn, sois maître de la demeure. Prend soin de ses occupants. Bonne chance, et merci."
Des clés changent de main, un faible sourire éclaire le visage de l'elfe qui se retounre, et s'en va à jamais.
Alors, il vit seul, entre deux montagnes.
Alors, il respire seul, un air de liberté.

21:12:58 Gamh | bien s^^ur
21:13:07 Gamh | oula ya mjo qui s'est incrusté dans la phrase
Avatar de l’utilisateur
Sid
Le conteur
Messages : 4122
Inscription : dim. 13 sept. 2009, 01:00
Localisation : Affalé sur un canapé

Re: Nouveau départ.

Malgré le sombre coin dans lequel ce gnome s'était installé, on ne pouvait le louper de par sa tenue violette et lumineuse. Il observa attentivement chacun et chacune, puis regarda longuement un elfe, un elfe qui marcha paisiblement vers la sortie de la pièce. Mais on aura beau dire ce qu'on veut, le gnome le savait, l'elfe ne sortait pas que de la pièce. C'est un regard fier qui se posait sur l'être fatigué et las qui s'en allait connaître son repos mérité. Il avance, encore et encore, sans se retourner, puis fini par disparaître de la vue du gnome. Il ne lui restait plus qu'une personne à observer, ce nain, nain qui tenait un trousseau de clés.

Le gnome était assis sur son fauteuil fétiche, peu importe qu'il soit confortable, la fierté du regard restait ainsi collé au nain, ce nain qui ressentait encore le poids des mains de l'elfe sur son épaule. Et lentement, en se dressant sur son fauteuil, un gnome, ce gnome qui souffla de tout son sérieux : "Le voilà, l'héritier. L'héritier, il est là !".

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
fean
Messages : 4413
Inscription : mer. 29 déc. 2010, 00:00

Re: Nouveau départ.

Tout a déjà été dit, mais bonne continuation à toi, noble elfe, et merci encore pour tout ce que tu as accompli pour le manoir. Tu resteras dans nos mémoires.

Et bonne chance à Saouline dans sa tache d'héritière !

Cromon | i like what you are doing there fean
Avatar de l’utilisateur
Aléquia
Messages : 1779
Inscription : lun. 21 déc. 2009, 00:00

Re: Nouveau départ.

Le nain resta un moment débout, devant la porte, sans bouger, le sourcil gauche légèrement surélevé.
Il paraissait étonné, néanmoins en partie conforté, et laissait de plus transparaître une troisième émotion qu'il serait présomptueux de décrire.

Il se tourna vers son assistante, Aléquia, qui lisait un recueil de fables, et qui n'avait pas l'air d'avoir grand chose à faire de la situation.
Il se dirigea ensuite vers les autres habitants du manoir, figée à l'exception d'un gnome qui remuait énergiquement sur sa chaise, et qui le regardaient fixement comme s'il venait de tomber de Mac'aree.

Un discours ? Il aurait aimé, mais il ne s'en sentait pas capable de cette manière, à l'improviste. Peut-être plus tard...
Que devait-il donc dire ? Tout le monde l'attendait, et il comprit que maintenant, il ne devrait plus jamais faire pâle figure, ni être décevant.

* Par chaque membre, ce manoir contient plus de richesses que tout les trésors de toutes les dynasties naines réunies. Avoir Azeroth comme piédestal, et comme objectif la conquête d'un empire de mystères, voila ce qui m'attend. Serais-je à la hauteur ? Paradoxal pour un nain. Je suis à présent le gardien de tout-cela, et quoique je fasse, j'ai le devoir de le faire de mon mieux. *

Il laissa s'installer un autre silence, puis se contenta de dire calmement :
- Vous m'acceptez ?

S'en suivit une valse de hochement de tête.
Il était officiellement légitimité, maintenant, si cela ne leur convient pas, ils s'en prendront qu'à eux-même.
Il soupira longuement, puis sortit de ses poches deux grosses lunettes noirs, n'ayant probablement jamais utilisées par lui-même, qu'il s'empressa maladroitement de mettre.
Il monta sur une chaise, fit tournoyer les clés à son doigt, se racla longuement la gorge, puis professa de façon solennelle :

- Bon, maintenant, on ne rigole plus.

L'assemblée resta de marbre.

- Quoi ? Z'êtes toujours pas en train d'essplorer ? Mais vous attendez quoi ?

Saouline se tourna vers la porte.

- Merci Zhao.

Et des exclamations éclatèrent dans tout le manoir Von Mortekaï.

- Bon, par contre, il ne faut pas exagérer, la décoration est ignoble. Puis je ne vais pas payer l'entretient du manoir tout seul, comment ça si ?
L'esprit de l'essploration est, et restera, parole de nain.
Avatar de l’utilisateur
Adurnha
Messages : 971
Inscription : sam. 10 oct. 2009, 01:00

Re: Nouveau départ.

Serais-je à la hauteur ? Paradoxal pour un nain.
Ça m'a tué :D

Dernière édition par feangren le Mer 20 Juil - 9:31, édité 1 fois
Avatar de l’utilisateur
Ironail
Le déboussolé
Messages : 3621
Inscription : mar. 15 déc. 2009, 00:00

Re: Nouveau départ.

Naalo, rentrant d'une longue expédition dans les déserts du sud, arrivait enfin en vue du manoir. Les pics gris fer griffaient le ciel anthracite, et la pluie tombait sur les tuiles noires comme des javelots d'acier, sans relâche. A sa surprise, un voyageur solitaire descendait le chemin de terre qui menait à l'entrée du manoir. Elle le croisa sans un mot. Le bruit de leurs pas était noyé par le son de la pluie qui, goutte par goutte, façonnait la montagne à son image: arrondie et grise. Malgré tout, Naalo remarqua sa dégaine hautaine, ses oreilles élégamment effilées, et l'aura... non, le nuage de tabac et de café qui émanait de cet elfe. Elle marque une pause, et se retourna sur elle-même, posant le regarde sur la dos du retraité. Un petit sourire lui pince les lèvres, révélant ses grosses dents plates de bovin. Elle murmura des mots aux même sonorités de la pluie, en Kalimag; un petit nuage gris se plaça au dessus du Diplomate et redoubla l’intensité de l'orage au dessus de sa forme sombre. Elle le regarda resserrer sa capuche en cuir et frissonner légèrement.

Puis elle s'arrêta devant la porte, battant ses sabots contre le porche en bois massif pour faire tomber la boue et autres immondices. En ouvrant, elle vit ceci...

Image

Groupie n°1 d'Eléïs.

erragan
Messages : 795
Inscription : mar. 11 mai 2010, 01:00

Re: Nouveau départ.

xd iro ^^

bravo à zhao et saouline. très belle maniére de faire un transfert de pouvoirs.

Je cherche, je fouille et j'y arriverai un jour j'y arriverai...

Image
Avatar de l’utilisateur
Djbapt
Messages : 1650
Inscription : dim. 27 mai 2012, 01:00
Localisation : Dans la pièce d'à côté

Re: Nouveau départ.

Je viens de lire ce topic et celui sur l'histoire de la RIdPEF. Vraiment émouvant, j'adore le style.

Unissons-nous car il n'y a qu'ensemble qu'on sera plusieurs !
Avatar de l’utilisateur
carlitall
Messages : 639
Inscription : mar. 16 oct. 2012, 01:00

Re: Nouveau départ.

Merci pour le bump Dj. Je confirme.

Nos coeurs d'explorateurs battent ensembles.
9 messages • Page 1 sur 1