Le coffre perdu dans le temps.

Envie de parler de vos aventures sur Azeroth, de consigner vos récentes découvertes essclusives, de vous montrer sous tous les angles ? Venez raconter vos aventures ici !
27 messages
Avatar de l’utilisateur
Eléïs
Je réfléchis.
Messages : 7996
Inscription : sam. 30 janv. 2010, 00:00

Le coffre perdu dans le temps.

A l'époque ou je n'était qu'un disciple, mon maitre d'essploration, Berlingot, me confiât une mission : Aller ouvrir un coffre perdu dans le temps. Je me suis alors préparée, et équipée de mes "gants noirs en cuir" qui augmentent le niveau de crochetage, de mes outils de voleur et tout mon savoir en poche. Aucune serrure ne me résistait, j'étais confiante.
Hélas, les serrures du temps jadis, me sont totalement inconnues, et ce "coffre verrouillée ne cédait pas à mes tentatives.
Désolée, j'avouais à Berlingot que j'avais échoué.

Le temps passait, et je n'oubliais pas cette mission, convaincue qu'un jour, je l'ouvrirais. Entre temps, les quêtes du Norfendre et ses donjons m'ont bien occupés, et m'ont aussi forgés, de nouvelles serrures s'offrait à moi, et aucunne ne me résistait. Je décidais d'y retourner...
Image
Ce coffre était différent des autres, plus travaillé, précieux, et je percevait une aura puissante de magie, à tel point que ce petit coffre, et pourtant très lourd ! Volait tranquillement au dessus du bateau.
La serrure me résistait encore. C'est alors que je me souvins que, le manoir Ravenholdt ne se trouvait pas bien loin, et que mes compagnons voleurs qui s'y trouvaient, pourraient m'aider à comprendre le secret des vieilles serrures.
Je laissais là mon coffre, et partait à leur rencontre.
Image
Sur le chemin, une tombe abandonnée. Je me penchais pour y lire les inscriptions, mais ma mémoire semblait se brouiller, comme s'il était impossible de tout savoir sur le passé. Malgré tout, un vent soufflais et menait à mes oreilles ces mauvres mots :
" - Tu sais garder un secret, Ed ?! Harr, les morts ne parlent pas !"
De quel secret pouvait parler, au loin, cette voix de pirate ? Je laissait de coté ces mots, et retournait à mon but. Le manoir.
Image
J'étais surprise de voir que le chemin que je prenait habituellement n'existait pas, je contournais alors par les montagnes pour enfin le trouver : Le manoir de Ravenhodlt.
Image
Impatiente de me présenter, j'entrais rapidement. Ma déception était immense. Personne ! Le manoir était totalement désert...
Image
La décoration, pourtant, n'avait pas changée. C'était comme si, prévenus de mon arrivée, ils avaient fuit le manoir aussitôt.
Image
Pour que je ne sache pas...
Image
La cave contenait toute sorte d'accessoire et d'ingrédients pour la conception des poisons, je savais de métier, qu'aucune de ces expérience ne devaient rester sans surveillance... Je choisissais de ne pas m'en approcher, et de visiter l'étage et les balcons.
Image
C'est là haut que je vis deux petites poupées, c'était comme si elles étaient là pour moi, la seule chose que je pourrait conserver du passé. Le lui arracher.
Je regardait une dernière fois ce manoir vide, et reprenait mon chemin, sans autre réponse queces deux petites poupées.
Image

*Suite inc.*

Une pensée systémique de la complexité serait nécessaire pour s'opposer à une vision binaire et dichotomique.

Goupil
Messages : 216
Inscription : ven. 16 avr. 2010, 01:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

J'adore, need la suite !

Hf was failed because ßlaise "Tuer le Roi-Liche à la Citadelle de la Couronne de glace en mode 10 joueurs héroïques"
http://www.servimg.com/image_preview.ph ... u=15112541Image
Avatar de l’utilisateur
Eléïs
Je réfléchis.
Messages : 7996
Inscription : sam. 30 janv. 2010, 00:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

Perdue, je me dit que je trouverais surement quelqu'un vers Dalaran, je décidait de m'y rendre. Mais quelque soit le chemin, je ne rencontrait que des murailles...
Image
Image
Et quand bien même, je réussissait à les franchir, une force magique me retenait...
Image
Je décidait alors de rentrer à Austrivage, voir s'il y avait du nouveau.
A l'auberge, des regroupements se faisaient, j'y ai rencontré Tarör, qui venait s'informer du passé.
Image
Inspirés par les pirates, qui me rappelaient cette voix entendue, nous buvions de tout coeur.
Image
L'alcool a vite fait de nous prendre, et après lui avoir expliqué mon désir du coffre, nous partions vers le large.
Image
Image
La liberté nous a mené vers de curieux chemins. Tandis que Tarör disparaissait pour aider la guilde, je continuais jusqu'aux contrées loingtaines.
Image
Une tourelle au loin m'attirait, et c'est depuis son sommet que je vis la demeure de Skieve.
Image
Skieve est un essplorateur, et même dans les phases temporelles, et du monde, je savais qu'il y avait des chances de le trouver.


*Suite inc.*

Une pensée systémique de la complexité serait nécessaire pour s'opposer à une vision binaire et dichotomique.
Avatar de l’utilisateur
Eléïs
Je réfléchis.
Messages : 7996
Inscription : sam. 30 janv. 2010, 00:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

La demeure de Skieve était vaste, et ses murailles telles que je n'en avait jamais vues auparavant.
Image
Tout semblait détruit... Et je n'avait aucune trace de Skieve...
Image
Que pouvait il lui être arrivé ?
Image
Je repartait déçue. C'était un nouvel échec. Personne à Ravenholdt. Personne dans la demeure de Skieve. Mes enquêtes et mes recherches étaient inutiles.
Image
C'est alors que sur le chemin, je croisait un bateau pirate...
Image
Le trésor, les pirates, la voix ! Je commençait à recoller les morceaux de l'énigme. Bien sur, c'était évident. Les pirates que j'ai croisé à l'auberge, c'est surement eux qui détiennent la clé du trésor !
Je retournais rapidement à Austrivage, et attendait derrière les arbres, la venue des pirates.
Image
J'avais raison, cachée dernière les buissons, j'attendais le dialogue qui allait répondre à toutes mes questions :
Capitaine sanders :
>

Pas mécontente de m'être fait traitée de moule à gaufres, je relevais le défi. Adieu la douceur et la finesse, j'allais ouvrir ce coffre coute que coute !
Image
J'emploie alors les grands moyen, je dépose les deux petites poupées sur le coffre, celles ci avaient une petite odeur de souffre qui m'avait donné une idée. Je déposais à coté le brasero, et un coup de grog à la cerise par dessus. Je n'allais pas crocheter la serrure, mais mettre le feu au coffre, en espérant être assez rapide pour l'éteindre juste au moment ou le il serait assez endommagé pour le finir à coups de pieds.



*suite inc*

Une pensée systémique de la complexité serait nécessaire pour s'opposer à une vision binaire et dichotomique.
Avatar de l’utilisateur
Eléïs
Je réfléchis.
Messages : 7996
Inscription : sam. 30 janv. 2010, 00:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

Alerté par le vacarme, Skieve décidait de voir d'où cela pouvait provenir. Il avait vu Eléïs dans sa demeure, mais était resté caché pour des raisons inconnues.
Image
Il abandonna donc son manoir pour Austrivage. Il se doutait bien que la jeune Elfe maladroite ne pouvait qu'être responsable de cette explosion.
Image
Plus Skieve avançait, plus un brouillard se faisait fort. Jusqu'à ne voir plus rien.
Image
Il persistait malgré tout, et sentait le sol se craqueler sous ses pieds. Comment Eléïs avait elle pu faire une aussi grosse bêtise, qu'est ce qui l'avait poussée à faire exploser le pays entier...?
Image
Le temps n'était plus aux questions, et Skieve sentait qu'il s'affaiblissait, tout comme les éléments autour de lui... Au loin, il avait cru trouver une silhouette, mais ce ne pouvait être Eléïs, car elle n'a jamais su chevaucher un ours... Skieve décidait de s'arrêter et de s'accrocher tant qu'il pouvait à un arbre auprès de lui, car le sol était si instable, qu'il allait s'effondrer...
Image
Le sol ne devenait que des carrés instables, qui volaient encore, d'une façon mystérieuse...
Image
L'ours tombait vers lui, mais le ciel s'éclaircissait.
Image
Le cavalier de ce dernier devait avoir eu une chance au Noggenfogger, car Skieve voyait l'épaisse silhouette disparaitre en chutant doucement.


Après une chute épouvantable, Skieve fut surpris de se retrouver dans de l'eau, une chance ! Mais la fatigue le rattrapais vite, et il décida de tenter la dernière solution : Se coincer entre un autre vide, et toute cette eau.
C'est après une tentative risqué, qu'il remarquais Eléïs, juste derrière lui.
Image
Skieve : - Tiens, qui voila ? C'est TOI qui a détruit ma demeure et tout le pays ?!
Eléïs semblait fatiguée, l'épreuve n'avait pas du être très facile pour elle aussi.
Eléïs : - Je l'ai eue !! Je l'ai enfin ouvert ce foutu coffre !
Sikeve : - Mais de quoi tu parles ?
Eléïs : - Le coffre, j'aurais pas détruit tout un pays pour rien !
Skieve chuchotais à lui même : - J'en suis pas si sur !
C'est alors qu'un elfe arrivais rapidement sur leur lieu de "sauvetage."
Image
Eléïs le reconnut et cria : - Demenos !
Skieve : - Qu'est ce que tu fait là ?
Demenos : - Après avoir terminé ma quête en sauvant thrall, j'ai décidé d'essplorer un peut, quand soudain j'ai entendu un bruit énorme ! Alors que je chevauchait mon Ours, pour qu'il trouve un chemin vers les montagnes d'Alterac...
Skieve : - Ah c'est donc toi que j'ai vu ... C'est Eléïs !! Elle a tout cassé ! Pour un coffre, mais je n'ai rien compris à ses explications...
Image
Pendant ce temps, l'elfette tripotait un petit sac de cuir neuf et joliment brodé.
Eléïs : - Et si on allait sur terre, pour discuter.. ? Parce que je me sens un peut... En danger ici. Il me semble voir une île au loin.

Les trois amis s'y redirent alors pour se remettre de cette aventure, le panier à pic nique, bien qu'un peut secoué, offrait toujours un pain et du sôcisson délicieux. Ils s'amusèrent un peut, heureux d'être saufs.
Image
Après avoir mangé, bu et ris, Skieve demanda enfin des explications.
Skieve : - Alors, tu vas nous dire pourquoi tu as fait exploser le passé en mille morceaux ?
Eléïs sortit fièrement son sac de cuir : - Pour ça !
Elle l'ouvrit rapidement et en sortit une magnifique chemise blanche, et un bandeau rouge.
Demenos : - ça ?! Deux bouts de tissus ! Une chemise et un bandeau ? Tu est folle !
Eléïs : - Je ne suis pas folle, mais je suis une voleuse, ce coffre, personne ne l'a jamais ouvert, et personne ne l'ouvrira jamais. Je l'ai volé au passé, et ces deux "bouts de tissus" sont maintenant ma fierté.
Skieve : - Tu ne l'as pas ouvert ce coffre, tu l'a fait exploser !
Eléïs n'écoutait plus, elle mis sa chemise, et enroula le bandeau autour de sa taille. Les deux elfes n'étaient pas convaincus par cette folie, mais ne voulaient plus parler des bêtises de leur amie.
Ils finirent la soirée au sommet de l'île, se promettant de bientôt, retrouver Stormwind et la tranquillité d'autrefois, pour continuer leurs passion commune : l'essploration.
Image




*Bon, cette dernière partie est un peut étrange, mais voila la fin de mon récit.*
Merci à Skieve et Demenos pour (?) accepter leur intégration dans l'histoire. :mrgreen:

Une pensée systémique de la complexité serait nécessaire pour s'opposer à une vision binaire et dichotomique.

erragan
Messages : 795
Inscription : mar. 11 mai 2010, 01:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

et bien ^^ ya du boulo de fait !! ^^

Je cherche, je fouille et j'y arriverai un jour j'y arriverai...

Image

Déménos
Messages : 88
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 01:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

J'adore ! :p
Avatar de l’utilisateur
Ironail
Le déboussolé
Messages : 3626
Inscription : mar. 15 déc. 2009, 00:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

Eléïs n'écoutait plus, elle mis sa chemise, et enroula le bandeau autour de sa taille. Les deux elfes n'étaient pas convaincus par cette folie, mais ne voulaient plus parler tellement la taille de guêpe de la svelte Eléïs leur faisait effet.
Fix'd.
Sinon joli compte rendu! =D

P.S: La prochaine fois que tu fais éclater une instance, le département de maintenance des maps de Bizzard te contactera, et pas pour prendre le café.

Groupie n°1 d'Eléïs.
Avatar de l’utilisateur
Eléïs
Je réfléchis.
Messages : 7996
Inscription : sam. 30 janv. 2010, 00:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

tu fais éclater une instance, le département de maintenance des maps de Bizzard te contactera, et pas pour prendre le café.
Du thé alors ? :mrgreen:

Une pensée systémique de la complexité serait nécessaire pour s'opposer à une vision binaire et dichotomique.

Déménos
Messages : 88
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 01:00

Re: Le coffre perdu dans le temps.

Eléïs n'écoutait plus, elle mis sa chemise, et enroula le bandeau autour de sa taille. Les deux elfes n'étaient pas convaincus par cette folie, mais ne voulaient plus parler tellement la taille de guêpe de la svelte Eléïs leur faisait effet.
J'avoue Oo, même que Skieve il bavait :p
27 messages